Covid-19 : selon une étude, la vitamine K pourrait limiter les formes graves de la maladie

Covid-19 : selon une étude, la vitamine K pourrait limiter les formes graves de la maladie

Aux Pays-Bas, des scientifiques s’intéressent au lien entre une carence en vitamine K et l’apparition des formes graves du nouveau coronavirus. Explications.

Faut-il veiller à ses apports en vitamine K ? Peut-être selon cette étude hollandaise. Des chercheurs assurent avoir identifié un lien entre une carence en vitamine K et l’apparition des formes les plus sévères de la Covid-19. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont étudié 184 patients hospitalisés pour des formes sévères de la maladie dans un hôpital hollandais et un autre groupe témoin composé de personnes non-malades.

Les chercheurs ont rapidement constaté que les patients admis en soins intensifs ou décédés souffraient d’une carence en vitamines K. Comme l’explique le Guardian, les formes sévères du nouveau coronavirus provoquent la coagulation du sang et conduisent à la dégradation des fibres élastiques dans les poumons. La vitamine K, ingérée par les aliments et absorbée dans le tractus gastro-intestinal, est essentielle à la production de protéines qui régulent la coagulation. Cité par le journal, le Dr Rob Janssen, scientifique travaillant sur le sujet, encourage lui un apport en vitamine K. “Nous sommes dans une situation terrible et horrible dans le monde. Nous avons une intervention qui n'a aucun effet secondaire, encore moins qu'un placebo. Il existe une exception majeure : les personnes sous anti-coagulation. Il est totalement sûr pour les autres”. Et de poursuivre : “Mon conseil serait de prendre ces suppléments de vitamine K. Même si cela n'aide pas contre Covid-19 sévère, il est bon pour vos vaisseaux sanguins, vos os et probablement aussi pour vos poumons”.

La vitamine K regroupe plusieurs molécules : la K1 d’origine végétale et la K2 d’origine animale. Elle se trouve dans de nombreux aliments comme certains légumes, des fromages, etc. “Il existe les vitamines K1 et K2. K1 se retrouve dans les épinards, le brocoli, les légumes verts, les bleuets, tous les types de fruits et légumes. La K2 est mieux absorbée par le corps. On la trouve dans le fromage hollandais, je dois dire, et le fromage français aussi”, détaille le scientifique.