Covid-19 : un vison responsable de l'infection d'une quatrième personne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
La transmission du virus de l'animal à l'Homme est considérée comme rare. (Getty Images) (Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Fin 2020, trois cas de contamination ont été repérés dans le Michigan (États-Unis), autour d'une ferme d'élevage.

De récents documents ont mis en lumière un retard de plusieurs mois dans la divulgation publique d'une propagation présumée du Covid-19 du vison à l'Homme aux États-Unis. Le site National Geographic assure que cette information aurait été gardée secrète pendant plusieurs mois par les autorités sanitaires.

En effet, le média a mis en évidence l’existence d’un quatrième cas de contamination par un vison. À la fin de l’année 2020, trois précédents cas de contamination avaient été repérés dans le Michigan, autour d'une ferme d'élevage. Ce cluster représente le premier cas connu de transmission possible du virus de l'animal à l'homme aux États-Unis.

VIDÉO - En Grèce, on n'abat pas les visons, touchés par le Covid-19

Contaminations détectées

Selon les documents en la possession de National Geographic, les contaminations par le vison ont été détectées bien avant qu'elles ne soient discrètement rendues publiques sur le site internet du Center for Disease Control and Prevention en mars 2021. Ces documents confirment que l’agence de santé savait clairement que le vison pouvait avoir infecté des humains au moins trois mois avant la publication de cette information.

Pourtant, cette information aurait pu donner des informations importantes aux scientifiques. "Cela devrait continuer à nous rappeler que la transparence est importante, et plus vite vous savez les choses, plus vite vous pouvez agir", a déclaré Scott Weese, directeur du Centre de santé publique et des zoonoses de l'Université de Guelph (Canada).

Des signes d'adaptation au vison

Des échantillons du virus prélevés sur les quatre personnes contenaient deux mutations. "Cela suggère que la propagation du vison à l'homme aurait pu se produire", a déclaré l'agence. Ces résultats prouvent qu'il existe bien des signes d'adaptation au vison selon le Dr Casey Barton Behravesh.

Avant de compléter : "Ceci, en plus du fait que les travailleurs de la ferme de visons ont été testés positifs pour Covid-19 après que le troupeau de visons a commencé à souffrir de maladies et d'une mortalité accrue, suggère que l'hypothèse la plus probable est que les travailleurs ont été infectés après un contact avec le vison à la ferme". Le Danemark et les Pays-Bas avaient également rapporté des cas de transmission du virus du vison à l'Homme.

VIDÉO - Covid-19 : Shangai amorce son déconfinement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles