Covid-19 : selon une étude, le virus infecte (aussi) la bouche et la salive

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Doctor Doing Coronavirus covid 19 Test For male Patient. Taking a saliva sample from a man. DNA test. Collection of mucus from the throat for research in the laboratory.

Les chercheurs américains ont étudié les tissus buccaux de personnes en bonne santé pour identifier les régions buccales sensibles à l'infection par le SARS-CoV-2.

Une perte d’odorat, des bourdonnements dans les oreilles, des lésions cutanées... Au fil des mois, les chercheurs identifient de nombreuses manifestations du Covid-19. Une récente étude vient de confirmer que le nouveau coronavirus provoquerait bien des symptômes buccaux comme une bouche sèche et des cloques en conséquence de l’infection des cellules de la bouche par le virus.

Grâce à leurs recherches, les scientifiques américains ont trouvé des preuves que les glandes salivaires de la bouche seraient également infectées par le virus. L'infection par le SARS-CoV-2 dans la bouche expliquerait la présence des symptômes buccaux que les personnes atteintes rapportent comme la perte de goût, la sécheresse buccale ou la formation de cloques. Les experts assurent que la bouche peut également jouer un rôle dans la transmission du SARS-CoV-2 aux poumons ou au système digestif via la salive chargée de virus provenant de cellules orales infectées.

VIDÉO : Covid long : un phénomène qui touche également les plus jeunes :

Soulager les symptômes oraux

"En révélant un rôle potentiellement sous-estimé de la cavité buccale dans l'infection par le SARS-CoV-2, notre étude pourrait ouvrir de nouvelles voies d'investigation menant à une meilleure compréhension de l'évolution de l'infection et de la maladie", a déclaré l'auteur de l'étude Blake M. Warner de l’Institut national de recherche dentaire et craniofaciale aux États-Unis. Avant d’ajouter : "De telles informations pourraient également éclairer les interventions de lutte contre le virus et de soulagement des symptômes oraux du Covid-19". Le potentiel du virus à infecter plusieurs zones du corps pourrait aider à expliquer les nombreux symptômes ressentis par les patients atteints par la maladie.

Les chercheurs savent déjà que la salive des personnes atteintes de Covid peut contenir des niveaux élevés de SARS-CoV-2. Des études suggèrent également que les tests de salive sont presque aussi fiables que les prélèvements nasaux pour diagnostiquer la maladie. Mais cela n'explique peut-être pas comment le virus pénètre dans la salive des personnes atteintes sans symptôme respiratoire. "Sur la base des données de nos laboratoires, nous soupçonnons qu'au moins une partie du virus dans la salive pourrait provenir de tissus infectés dans la bouche elle-même", a résumé le chercheur. L’étude rapporte que l'ARN de deux protéines d'entrée clés - connues sous le nom de récepteur ACE2 et d'enzyme TMPRSS2 - a été retrouvé dans certaines cellules des glandes salivaires et des tissus tapissant la cavité buccale.

Ce contenu peut également vous intéresser :