Covid-19 : "Les villes et quartiers populaires restent un angle mort du plan de relance" : une centaine d'élus lance un "appel au secours" à Emmanuel Macron

franceinfo
·1 min de lecture

Plus d'une centaine de maires, présidents d'agglomérations et responsables d'associations, "représentant près de 10 millions d'habitants", publient samedi 14 novembre une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour réclamer "l'égalité républicaine des quartiers prioritaires". Dans le texte que franceinfo a pu consulter ce vendredi, les signataires* réclament 1% des 100 milliards du plan de relance dévoilé en septembre pour lutter contre les conséquences économiques de l'épidémie de Covid-19, pour les "territoires en décrochage".

Le "virus du décrochage de la République"

Trois ans après le discours de Tourcoing et l'annonce d'un "plan de mobilisation nationale" pour les quartiers populaires, élus communistes, socialistes, républicains et certains soutenus par La République en Marche lors des élections municipales, en association avec l'Agence des quartiers, interpellent le président de la République. Ils estiment qu'aujourd'hui "un autre virus se développe dans nos quartiers et même au-delà : celui du décrochage de la République", et ce à cause de "l'immobilisme" de l'État".

"En dépit des alertes, les villes et quartiers populaires restent un angle mort du plan de relance", regrettent les signataires, élus et responsables d'associations. "Il est crucial que [le] plan de 100 milliards d'euros consacre et sanctuarise 1% pour les territoires en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi