Covid-19 : ce que l'on sait de la vidéo d’un pompier qui affirme qu’il y a une hausse des AVC à cause du vaccin

·4 min de lecture
Photo d'illustration

La vidéo, largement partagée dans les sphères complotistes, a été vue plusieurs dizaines de milliers de fois ces dernières 48 heures. Selon l'ANSM, aucun lien entre AVC et vaccin n'a été démontré.

"J'en ai les larmes aux yeux". Dans une vidéo tournée devant un hôpital lyonnais, un homme en tenue de sapeur-pompier explique qu'il vient de conduire à l'hôpital une personne de 71 ans pour un AVC. Une personne qui avait été vaccinée. 

Il explique ensuite avoir constaté faire de plus en plus d'interventions pour suspicion d'AVC auprès de personnes ayant été vaccinées. Toujours selon lui, à l'accueil des urgences, une infirmière lui aurait confirmé un lien entre la vaccination et ces AVC "dans les 15 jours qui suivent la vaccination".

"Aucune hausse du nombre d'AVC"

La vidéo a été massivement partagée dans les sphères complotistes, et notamment relayée par Florian Philippot, qui s'est distingué pour ses prises de positions notamment anti-vaccins depuis le début de la crise sanitaire.

Interrogés par l'AFP, tant l'hôpital, les pompiers du Rhône qu'un syndicat d'infirmiers disent n'avoir constaté aucune hausse du nombre d'AVC depuis le début de la campagne de vaccination.

"Pas d'élément faisant suspecter un rôle du vaccin dans la survenue d'AVC"

De son côté, l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament, qui publie des rapports de pharmacovigilance pour surveiller les effets indésirables qui lui sont signalés, affirme que "les données recueillies depuis le début de la campagne vaccinale n'apportent, à ce jour, au regard des caractéristiques des cas analysés et des connaissances actuelles, pas d'élément faisant suspecter un rôle du vaccin dans la survenue d'AVC ischémique". 

Selon le représentant syndical de SUD interrogé par le Progrès, "notre collègue a été dépassé par la situation. Sa vidéo n’avait pas vocation à être reprise sur les réseaux sociaux. Elle était destinée à un groupe d’amis et de la famille. Il a réagi sous le coup de l’émotion. La vidéo a été diffusée sans qu’il puisse l’arrêter. Dans cette affaire, il se retrouve victime". Selon Libération, l’affaire est prise très au sérieux. Le pompier a été convoqué par son chef de centre. L’affaire est même remontée au ministère de l’Intérieur, poursuit CheckNews.

Un pompier aux positions tranchées sur le vaccin

Le pompier, qui précise dans la vidéo ne pas vouloir apparaitre comme un complotiste, n'en est pas à sa première intervention anti-vaccin. L'homme est également chef d'entreprise et conseiller municipal dans un village situé à l'ouest de Lyon. Auprès de France Info, le maire de cette commune affirme que le pompier a déjà affiché son hostilité au vaccin, notamment lors du dernier conseil municipal. "Je connais les réticences sur ce sujet de la personne concernée. Ça ne m'étonne pas. Je connais sa position", explique l'édile à la radio.

D'autres prises de position de ce pompier sont publiques, et illustre sa défiance vis-à-vis des vaccins, comme lors d'une réunion publique en ligne du député du Rhône Thomas Gassilloud (LREM), le 20 mai dernier.

Il émet des doutes sur l'efficacité annoncée des vaccins

Le pompier intervient (à partir de 28'40) au sujet de la mise en place du pass sanitaire, auquel il est opposé, dénonçant un "état de peur constant" maintenu par "quelques journalistes et scientifiques". Il déplore que le gouvernement "incite à se faire vacciner". Selon lui, il "suffit d'aller dans les hôpitaux pour voir que le niveau de protection annoncé par les laboratoires est beaucoup plus bas que ce qui était annoncé initialement", prenant en exemple des cas de personnes ayant fait une forme grave du Covid après avoir été vacciné.

A LIRE AUSSI >> Covid-19 : des résidents d'EHPAD positifs malgré leur vaccination

A LIRE AUSSI >> Covid-19 : Roselyne Bachelot, vaccinée mais hospitalisée, pourquoi ?

Au cours de cet échange avec le député, le pompier évoque également l'intérêt financier des laboratoires, la "corruption" de Pfizer ou encore les "risques" autour de l'ARN messager. Ce pompier a par ailleurs lancé une pétition contre le pass sanitaire adressée à son député, qui a recueilli 377 signatures.

Contrairement à ce qu’affirme le pompier dans cette vidéo virale, il n’existe donc pas à ce jour de lien entre vaccination et accident vasculaire cérébral. Selon l’Inserm, on dénombre environ 140 000 AVC par an en France, soit un toutes les quatre minutes.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles