Covid-19 : "Quand on vend tout au privé, on est privés de tout, et aujourd'hui, on est privés de vaccins", s'insurge le député communiste Fabien Roussel

franceinfo
·1 min de lecture

Fabien Roussel, député PCF du Nord s'est insurgé vendredi 29 janvier sur franceinfo devant la pénurie de vaccins contre le Covid-19. Des régions en France sont obligées de reporter des rendez-vous pour les premières injections après l’annonce par des laboratoires de retards de livraisons de vaccins. "Quand on vend tout au privé, on est privés de tout. Et aujourd'hui, on est privés de vaccins", a déploré l'élu.

>> Suivez toute l'actualité sur le Covid-19 en direct sur franceinfo

Comment réagissez-vous à aux retards de livraison de vaccins ?

Fabien Roussel : Il n'y a aucune maîtrise publique de la production de ces vaccins et aujourd'hui, nous subissons une pénurie de vaccins. Le centre de vaccination de Saint-Amand-les-Eaux (Nord), ma commune, en ce moment est en train d'appeler 890 personnes de plus de 75 ans qui avaient pris rendez-vous. L’Agence régionale de santé nous demande de déprogrammer ces rendez-vous. Nous ne pourrons plus prendre de rendez-vous pour la première injection avant le 1er mars, alors que nous savons que c'est la vaccination massive qui nous permettra de sortir des périodes de confinement, qui nous permettra de retrouver la vie d'avant quand nous serons tous vaccinés.

"Il y a véritablement une course contre la mort pour que le plus possible de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi