Covid-19 : "Les variants vont dicter notre politique sanitaire", admet Arnaud Fontanet

·1 min de lecture

La progression sur notre territoire des variants du Covid-19, notamment sud-africain et brésilien, inquiète alors que les données épidémiques restent particulièrement hautes. Si l’hypothèse d’un reconfinement général n’est toujours pas à l’ordre du jour, des mesures pourraient être prises à l’échelon local, notamment en Moselle où la situation s’est beaucoup dégradée ces dernières semaines. "Ce sont les variants qui vont dicter notre politique sanitaire dans les semaines à venir, et pas le virus de 2020, qui reste beaucoup plus sensible aux mesures que l’on peut prendre", a expliqué samedi, au micro d’Europe 1, Arnaud Fontanet, épidémiologiste et membre du Conseil scientifique.

 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 13 février

Des mesures à l'efficacité limitée sur les variants ? 

"On est actuellement en France devant deux épidémies, l’une liée au virus de 2020 que l’on connait bien et sur laquelle les mesures de contrôle sont efficaces, et puis une autre épidémie liée à des variants, qui sont plus transmissibles et qui continuent à progresser sur le territoire malgré les mesures en place", détaille Arnaud Fontanet. Ce scientifique estime néanmoins que nous ne disposons pas encore du recul nécessaire pour estimer pleinement l’efficacité de ces mesures, notamment le couvre-feu généralisé et la fermeture des grands centres commerciaux, sur ces nouvelles formes du virus.

"Il s’agit de voir comment la progression des variants va se faire en ...


Lire la suite sur Europe1