Covid-19 : les variants représentent-ils un danger pour les animaux de compagnie ?

franceinfo
·1 min de lecture

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les animaux sont scrutés par les scientifiques. Possibles vecteurs de contagion et de mutation, plusieurs espèces ont fait les frais de l'épidémie, à l'instar des visons, touchés par la souche originelle du Sars-CoV-2 et abattus par millions au Danemark par mesure de précaution.

Les animaux de compagnie ont, eux, été jusqu'à présent peu touchés par l'épidémie : lors de la première vague, quelques chiens et chats contaminés par le coronavirus ont été recensés, mais ils étaient peu symptomatiques ou asymptomatiques. Un an plus tard, l'émergence de plusieurs variants, plus transmissibles, réveille les inquiétudes. En Corée du Sud, les chiens et chats fiévreux peuvent se faire tester depuis février dernier.

Les chats et chiens peuvent être contaminés par le variant B.1.1.7

Le 15 mars, des chercheurs américains ont annoncé (lien en anglais) avoir détecté pour la première fois le variant B.1.1.7 chez des animaux domestiques. Un chien et un chat ont été diagnostiqués positifs à ce variant initialement découvert en Angleterre. Les deux animaux ont été testés à la mi-février 2021 dans le comté de Brazos, au Texas, après que leur propriétaire a déclaré la maladie.

Le chat et le chien ne présentaient pas de signe manifeste du Covid-19 au moment de leur test et leur propriétaire a simplement rapporté qu'ils avaient éternué au cours des dernières semaines. Ils sont à présent en bonne santé, rapporte le site vétérinaire Agrilife (lien en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi