Covid-19 : tous les variants sont-ils inquiétants ?

Un nouveau variant du Covid-19 a été détecté à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne). Alors que les variants se multiplient, est-ce une raison pour également multiplier nos inquiétudes ? "Alors non, car il y a des milliers de variants qui apparaissent chaque jour. Heureusement, il n'y a qu'un petit nombre qui va jouer un rôle sur l'épidémie. C'est d'ailleurs pour cela qu'on les surveille", explique le médecin et journaliste France Télévisions Damien Mascret, pour le 12/13 de France 3. Deux catégories intéressent particulièrement : "les variants à suivre, et les variants préoccupants", poursuit-il. Variants à suivre et variants préoccupants "Quand on est un variant à suivre, comme le variant breton, c'est que l'on a des particularités. Le variant breton, par exemple, n'est pas détecté avec les tests habituels, ajoute Damien Mascret. Le vrai problème, c'est lorsqu'un variant devient un variant préoccupant. On le met dans cette catégorie parce que là, il y a vraiment un rôle sur l'épidémie." C'est par exemple ce qu'il s'est passé avec le variant anglais, qui a accéléré le rythme de la transmission du virus, et augmenté les hospitalisations. C'est aussi le cas des variants sud-africain ou brésilien car ils diminuent l'efficacité des vaccins.