Covid-19 : le variant identifié au Royaume-Uni pourrait devenir "dominant" en France entre la "fin février et mi-mars", selon l'Inserm

franceinfo
·1 min de lecture

Il se propage en France. Le variant du coronavirus identifié au Royaume-Uni pourrait devenir "dominant" dans l'Hexagone, entre la "fin février et mi-mars". Cette estimation préliminaire de l'Inserm (PDF) s'appuie sur les données d'une "enquête flash" menée le 8 janvier dernier et pendant deux jours, qui a permis d'établir par séquençage génétique que ce variant représentait entre 1% et 2% des cas (PDF) de Covid-19 – 1,4% dans l'étude de l'Inserm.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations dans notre direct

Ce variant est plus contagieux que la souche d'origine qui provoque le Covid-19. En toute logique, son incidence va donc progresser dans les prochaines semaines, jusqu'à ce qu'il devienne majoritaire dans la population infectée. Les chercheurs de l'Inserm pensent que cela devrait arriver en février ou en mars, en prenant pour hypothèse une diffusion 70% plus rapide du VOC 202012/01. Avec une diffusion 50% plus rapide, le VOC finirait tout de même par s'imposer, avec un délai d'environ deux semaines supplémentaires. Dans tous les cas, "une augmentation importante des cas est attendue dans les semaines" qui précéderont la bascule.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi