Covid-19 : le variant Delta majoritaire en France

·1 min de lecture
Olivier Véran craint une quatrième vague épidémique dès cet été, à cause du variant Delta.

Gabriel Attal avait déclaré, à l'issue du dernier conseil des ministres, que le variant Delta était « redoutable et extrêmement rapide ».

Le variant Delta est désormais majoritaire en France. Selon Santé publique France, la mutation L452R représentait 51,7 % des criblages, vendredi 9 juillet au soir. Olivier Véran avait déjà indiqué, vendredi, sur France Inter que le variant Delta « serait bientôt majoritaire, probablement ce week-end, dans notre pays ». Ce variant est responsable de la hausse des nouvelles contaminations ces derniers jours.

Gabriel Attal avait par ailleurs déclaré, à l'issue du dernier conseil des ministres, qu'il était « redoutable et extrêmement rapide ». Après plusieurs semaines de baisse des nouveaux cas, et maintenant que la vaccination anti-Covid stagne, l'épidémie est repartie à la hausse depuis quelques jours et fait craindre une violente quatrième vague au cours de l'été.

Vendredi soir, Santé publique France a indiqué avoir enregistré 4 580 nouveaux cas en 24 heures, alors qu'il y en avait eu 4 442 la veille, et que l'on était encore sous les 3 000 la semaine dernière.

À LIRE AUSSICovid-19 : les départements où le variant Delta circule le plus

Le variant Delta représente 100 % des cas à Saint-Marin et en Haute-Corse

« Le variant Delta est en forte augmentation avec une hétérogénéité géographie », a précisé Santé publique France. Cela veut dire qu'il progresse partout dans le pays. Le taux de tests avec présence de la mutation L452R a réaugmenté dans plusieurs départements et a même dépassé les 80 % dans la Somme, l'Orne, la Haute-Marne, le Loir-et-Cher, les Landes [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles