Covid-19 : le variant britannique sème l’émoi à HEC

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Le campus de HEC, à Jouy-en-Josas, dans les Yvelines.
Le campus de HEC, à Jouy-en-Josas, dans les Yvelines.

Le Covid-19 vient de franchir les portes de l'une des grandes écoles les plus célèbres de France. Dix-neuf cas de nouveau coronavirus, dont certains dus au variant britannique, ont en effet été détectés sur le campus de HEC, à Jouy-en-Josas (Yvelines), relatent nos confrères du Journal du dimanche, ce 24 janvier 2021. Depuis, c'est le branle-bas de combat dans l'établissement. L'agence régionale de santé dépiste les étudiants à tour de bras dans le gymnase de l'école. Près de 600 personnes ont déjà été testées sur les 1 000 résidant actuellement sur le campus.

Le directeur de l'école, Éloïc Peyrache, enjoint à ses étudiants présents dans l'établissement d'y rester le temps de la campagne de dépistage : « Les autorités locales de santé vous demandent expressément de ne pas quitter le campus avant dimanche, avant d'avoir reçu tous les résultats de vos tests et d'être sûr de ne pas être contagieux », leur a-t-il écrit par e-mail vendredi.

À LIRE AUSSISerigne Mbaye Thiam : « Les enseignants, ces héros oubliés de la pandémie »

Les autorités locales de santé nous ont confirmé que si le variant se répandait, le confinement serait inévitableÉloïc Peyrache

Une question brûle toutes les lèvres : comment HEC a-t-elle pu se transformer en cluster ? La quasi-totalité des cours se déroule pourtant à distance, sauf « quelques cours en petits groupes pour les étudiants qui venaient d'arriver en janvier », précise la grande école de commerce au JDD. Les élèves, qui résident da [...] Lire la suite