Covid-19 : le variant britannique est-il plus mortel ?

Dès l’automne, il a affolé le Royaume-Uni, provoquant un troisième confinement. Depuis, le variant anglais du Covid-19 se propage dans le monde entier. Selon le laboratoire Biogroup, qui réalise la moitié des tests PCR, la première semaine de janvier, le variant britannique représentait 1 % des tests positifs. Mais cette proportion augmente rapidement. Elle a atteint 37,7% la semaine dernière. Une contagiosité beaucoup plus rapide qu’avec le virus de base. Une mortalité plus importante Le professeur Arnaud Fontanet, de l’Institut Pasteur, craint également que ce variant soit plus virulent. “Ce variant anglais est sans-doute plus létal : l’augmentation du risque de décès par personne infectée serait de 30%, mais c’est à confirmer”, avance-t-il. Arnaud Fontanet s’appuie sur les travaux des scientifiques anglais, qui, sans une pré-étude, affirment que ce variant anglais entraînerait une mortalité beaucoup plus importante.