Covid-19 : le variant breton nouvellement découvert pose question

L’apparition récente du variant breton du Covid-19 dans les Côtes-d’Armor soulève de multiples interrogations. Est-il plus dangereux ? Plus contagieux ? Afin d’en savoir plus, les autorités sanitaires ont lancé une grande enquête, rapporte France 3, mardi 16 mars. C’est plus précisémment à Lannion que la nouvelle souche a été détectée chez huit patients atteints du Covid-19. Ces derniers sont tous décédés. Les autorités se veulent néanmoins rassurantes.Pas de lien de causalité"Il n’y a pas de lien de causalité établi", affirme Stéphane Mulliez, le directeur général de l'Agence régionale de santé de Bretagne, tout en précisant que ces patients étaient souvent âgés et atteints de comorbidités. Par ailleurs, le variant breton échappe aux tests PCR classiques. Seule une sérologie permet de l’isoler. Selon l’ARS, "les premières analyses de ce nouveau variant ne permettent de conclure ni à une gravité ni à une transmissibilité accrues". S’agissant de l’enquête démarrée, "elle va permettre de déterminer si ce variant est présent plus largement dans la Bretagne", estime le journaliste et médecin Damien Mascret, présent sur le plateau du 19/20, mardi 16 mars. En outre, ce dernier rappelle que le variant dit breton peut être présent chez des patients habitant dans d’autres régions, d’où l’intérêt de l’enquête.