Covid-19 : le variant brésilien surveillé de près en France

Ce mardi 13 avril, un dernier vol au départ de Rio de Janeiro (Brésil) à destination de Paris prenait son envol. À cause du variant brésilien du coronavirus, réputé plus dangereux et plus contagieux, et qui inquiète les autorités sanitaires françaises, les vols entre les deux pays ont été suspendus. Pourtant, à l'heure actuelle, cette souche ne représente que 0,5% des nouveaux cas en France. Le variant britannique, bien implanté, l'empêche de s'installer. "Ces virus sont, en quelque sorte, en compétition les uns par rapport aux autres", explique le professeur Bruno Lina, virologue et membre du Conseil scientifique. Une souche plus résistante au vaccin ? Une inquiétude monte donc face à cette nouvelle forme : le vaccin reste-t-il efficace ? "Il y a deux lignes de défense. La première, c'est celle des anticorps. Et là, c'est vrai que contre les variants brésiliens, la ligne de défense semble plus faible. Par contre l'immunité cellulaire, celle-là semble bien conservée même contre les variants à partir du moment où on est vacciné (...) On aura donc très peu, sinon pas de forme grave", détaille le médecin et journaliste Damien Mascret sur le plateau du 19/20, mardi.