Covid-19 : les vaccins Pfizer et AstraZeneca efficaces contre le variant indien

·2 min de lecture

Les autorités sanitaires britanniques se veulent rassurantes : les vaccins Pfizer-BioNTech et AstraZeneca ont une efficacité assez robuste contre le variant indien (B.1.617.2) après deux doses, bien qu'elle soit inférieure à celle obtenue contre le variant anglais.

Les vaccins de Pfizer/BioNTech et d'AstraZeneca/Oxford se révèlent presque aussi efficaces contre le variant indien du coronavirus que contre le variant anglais, a indiqué le 22 mai 2021 une étude des autorités de santé en Angleterre, (PHE).

L'importance de la seconde dose

Les autorités sanitaires britanniques se veulent rassurantes : les vaccins Pfizer-BioNTech et AstraZeneca ont une efficacité robuste contre le variant indien (B.1.617.2) après deux doses. Leur action est proche de celle sur le variant anglais qui avait été détecté dans le Kent. Selon cette étude, le vaccin Pfizer-BioNTech est efficace à 88% contre le variant indien, deux semaines après la seconde dose. Il atteint une efficacité de 93% contre le variant anglais. Quant au vaccin AstraZeneca, il a fourni une protection s'élevant à 60% contre le variant indien. Il a par ailleurs une efficacité de 66% sur le variant anglais. Trois semaines après la première injection, ils offrent tous les deux une protection de 33% contre le B.1.617.2. L'étude qui s'est déroulée du 5 avril au 16 mai incluait 1.054 participants de tous les âges.

Selon le PHE, ces deux vaccins pourraient largement prévenir l'hospitalisation des personnes infectées, voire leur décès. "Cette nouvelle preuve est révolutionnaire - et prouve à quel point notre programme de vaccination Covid-19 est précieux pour protéger les personnes que nous aimons", a déclaré Matt Hancock, secrétaire d'État britannique à la Santé et à la Protection sociale. "Cette étude fournit l'assurance que deux doses de l'un ou l'autre vaccin offrent des niveaux élevés de protection contre la forme symptomatique du variant B.1.617.2", a renchéri le Dr Mary Ramsay, responsable de la vaccination au PHE.

Plus de trois millions de morts dans le monde

L'Inde a annoncé le 24 mai avoir franchi la barre des 300.000 décès dus au coronavirus, devenant le troisième pays au monde à atteindre ce chiffre, derrière les Etats-Unis et le Brésil, alors que la pandémie continue de faire[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi