Covid-19 : les vaccins ont un effet léger sur le cycle menstruel

·2 min de lecture

La vaccination peut entraîner de légers retards dans les règles, mais cet effet disparaît rapidement et n’a pas d’impact sur la fertilité, souligne une nouvelle étude.

Nombreuses femmes à travers le monde ont déclaré avoir eu des perturbations dans leurs menstruations après la vaccination contre le coronavirus. Un effet peu étudié, mais qui a été avéré par un article récent, publié le 6 janvier 2022 dans le journal . L’étude, réalisée par des chercheurs de l’Université de Santé et Sciences de l’Oregon (États-Unis), montre que chaque dose de vaccin peut entraîner un léger retard du cycle menstruel. Mais ce retard disparaît généralement au cycle suivant et ne représente aucun danger pour la fertilité.

Un effet peu étudié

Les perturbations des règles n’ont pas été analysées lors des essais cliniques des vaccins contre le Covid-19 et les systèmes de pharmacovigilance ne collectent pas ces effets activement. Raisons pour lesquelles il y a très peu de données sur ce potentiel effet secondaire. Cependant, de nombreuses femmes ont témoigné leur inquiétude sur les réseaux sociaux après avoir remarqué des retards importants dans leurs cycles après la vaccination.

Pour vérifier cet effet potentiel, les chercheurs ont analysé des données issues d’une application de suivi du cycle menstruel, nommé Natural Cycles. Ces données, qui dataient d’octobre 2020 à septembre 2021, correspondent à près de 4.000 femmes âgées de 18 à 45 ans avec des cycles réguliers d’une longueur considérée normale (entre 24 et 38 jours). Environ 2.500 de ces femmes étaient vaccinées (avec Pfizer, Moderna ou Janssen), contre 1.500 non-vaccinées. Pour chacune d’entre elles, les chercheurs ont analysé leur cycle durant les trois mois précédents la vaccination et les trois mois qui ont suivi cette injection, ou durant six cycles consécutifs pour les non-vaccinées.

Des retards d’environ un jour par dose

Les auteurs ont constaté que les femmes vaccinées présentaient en moyenne un retard d’un peu moins d’un jour (environ 0,75 jour) lors du cycle suivant l’injection. Un retard considéré normal par la Fédération internationale de Gynécologie et Obstétrique, pour qui une variation[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

VIDÉO - Les «orteils Covid» pourraient être un effet secondaire de la réponse immunitaire au virus

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles