Covid-19 : des vaccins acheminés dans les îles bretonnes

Dans une glacière, une précieuse cargaison prend la mer : 60 doses du vaccin Pfizer se dirigent vers Île-Molène, dans le Finistère, vendredi 19 février. Le but est d’approvisionner ses habitants qui sont coupés des centres de vaccination. Le voyage va durer 40 minutes. La température des vaccins, quant à elle, est contrôlée à tout instant. Il faut en effet éviter le moindre choc violent. "Ils sont assez fragiles, ils n’aiment pas être trop remués", explique Manon Verbeque, une médecin généraliste au Conquet (Finistère) aux équipes de France 2. Une grande attention portée aux vaccins "Le trajet pour aller sur les îles, au mois de février, ça peut remuer un petit peu", ajoute-t-elle. À la barre, les sauveteurs en mer se sont aussi portés volontaires. "On est là pour la vie des gens de l’île. On fait des évacuations, etc, alors ça rentre dans la continuité de ce qu’on fait déjà", affirme Guy Rocher, le patron du canot de la Société nationale des sauveteurs en mer de Molène.