"J'ai menti pour être vaccinée" : ces vaccinés qui contournent les critères d'éligibilité

Matthieu Brandely
·4 min de lecture
Photo d'ilustration

Comme Aurélie*, plusieurs internautes expliquent avoir menti sur leur âge ou leur état de santé au moment de s'inscrire pour obtenir un rendez-vous de vaccination contre le Covid-19. Ce qui leur a permis d'être vaccinés en contournant les critères d'éligibilité.

Depuis plusieurs jours, les images de créneaux de vaccination non utilisés circulent sur les réseaux sociaux. De quoi susciter la frustration chez ceux qui ne sont pas encore éligibles à la vaccination mais souhaitent rapidement être vaccinés.

44 ans, sans comorbidité et vaccinée

Au point que certains franchissent le pas et s'inscrivent malgré tout en ligne pour un rendez-vous, quitte à mentir sur leur âge ou leur état de santé. Parmi eux, Aurélie*, 44 ans et sans comorbidité, qui a pu être vaccinée ces derniers jours après avoir pris un rendez-vous dans un centre de vaccination situé en Ile-de-France, alors qu'elle ne fait pas encore partie des personnes éligibles.

Vidéo. Dr Frédéric Adnet : "On marche sur la tête. Si mes parents devaient se faire vacciner, je les ferais sans aucun doute se faire vacciner par AstraZeneca"

"J'ai vu sur Doctolib que de nombreux créneaux étaient disponibles et pas utilisés, alors j'ai décidé de tenter ma chance", nous explique-t-elle. Une première fois au Stade de France, sans succès. "Je m'étais inscrite en cochant "18-54 ans vulnérables à très haut risque face à la Covid-19" car les autres catégories ne correspondent pas à mon âge, et Doctolib aurait empêché la réservation. Finalement, j'ai été recalée à l'entrée du centre car je n'avais pas de certificat médical prouvant ma comorbidité", relate Aurélie. Un refus qui est loin de la décourager.

"J'ai précisé que je n'avais pas de comorbidités, j'ai quand même été vaccinée"

"J'ai continué à voir sur Doctolib les nombreux créneaux disponibles autour de chez moi. Je me suis inscrite à nouveau, dans un autre centre et toujours en cochant 18-54 ans. Cette fois il n'y a pas eu de contrôle à l'entrée du centre", nous explique la quadragénaire.

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : pourquoi autant de créneaux de vaccination sont disponibles ?

"Sur place, plusieurs autres personnes n'avaient pas l'âge pour être vaccinées. Au moment du rendez-vous médical pré-vaccination, j'ai précisé au personnel du centre que je n'avais pas de comorbidités, mais j'ai été vaccinée quand même", nous raconte Aurélie, qui ajoute avoir fait vacciner son mari de 51 ans dans le même centre le mois dernier, bien qu'il ne souffre pas de comorbidités lui non plus.

"Je certifie sur l'honneur respecter les conditions d'éligibilité"

Lors de l'inscription sur Doctolib, il est nécessaire de "certifier sur l'honneur respecter les conditions d'éligibilité, notamment être à un très haut risque face à la covid-19 pour les 18-59 ans. Il est d'ailleurs précisé qu'il faut une ordonnance médicale pour se faire vacciner.

Les conditions pour prendre un rendez-vous de vaccination.
Les conditions pour prendre un rendez-vous de vaccination.

"Si les personnes âgées ne veulent pas être vaccinées, tant pis pour elles"

"Oui, j'ai menti pour être vaccinée. Mais si les personnes âgées ne veulent pas être vaccinées, tant pis pour elles. J'ai perdu une amie à cause du covid, qui était plus jeune que moi. Mes enfants ont eu le Covid, on a été isolés chacun dans une pièce pendant 17 jours. J'ai envie que tout cela s'arrête" se justifie Aurélie, qui explique n'avoir fait que devancer de quelques semaines l'ouverture de la vaccination à tous. 

"Il y a deux mois une connaissance m'a proposé un "plan" pour être vacciné, j'ai hésité mais j'ai refusé, car à l'époque on disait que les personnes âgées avaient du mal à trouver un rendez-vous, je ne voulais pas être vaccinée à leur place", explique Aurélie.

28% des plus de 75 ans pas vaccinés

Des témoignages qui se multiplient sur les réseaux sociaux et qui divisent. Plusieurs médecins déplorent ces pratiques et soulignent que cela pénalise les plus âgés qui n'ont pas forcément accès à Internet et éprouvent des difficultés à trouver un rendez-vous. Si certaines communes appellent les personnes âgées non vaccinées pour leur proposer un rendez-vous, la pratique n'est pas généralisée.

Selon les dernières estimations, 28% des plus de 75 ans n'ont toujours pas reçu la moindre dose de vaccin. En visant 80% de vaccination parmi le public ciblé, il reste 4,5 millions de personnes à vacciner, expliquait récemment Olivier Véran. Au total, 7,4 millions de Français prioritaires n'ont toujours pas été vaccinés.

* Le prénom a été modifié

Ce contenu peut également vous intéresser :