Covid-19 : la vaccination s’ouvre aux 18-55 ans souffrant de comorbidités

Depuis samedi 1er mai, les personnes de plus de 18 ans atteintes d’obésité ou de maladies chroniques peuvent se faire vacciner contre le Covid-19 sans justificatif. Dans le Loiret, Élisabeth, 40 ans, qui souffre de comorbidités, a ainsi reçu sa première injection. Un soulagement pour elle : "Il faut trouver des solutions pour sortir de la crise. J’ai envie de pouvoir voyager, de reprendre ma vie." En France, quatre millions de personnes sont concernées par la mesure. Peu de créneaux disponibles "Quand on peut vacciner, on le fait sans discrimination particulière, en gardant quand même à l’esprit qu’on vaccinera en priorité les personnes les plus à risque", confirme le Dr Alain Fillon, en charge de la consultation pré-vaccinale. Cependant, faute de créneaux, les 18-55 ans sont encore peu nombreux à se faire vacciner. Pour Carole Canette, maire PS de Fleury-les-Aubrais (Loiret), la solution consiste à multiplier les centres de vaccination : "Il faut faire en sorte que la vaccination, si elle devient massive, puisse se faire dans les pharmacies et dans les cabinets des médecins de manière facilitée."