Covid-19 : la vaccination des enfants doit-elle être obligatoire ou consentie ?

·1 min de lecture
© Olafur STEINAR GESTSSON / Ritzau Scanpix / AFP

Une aiguille plus fine et un vaccin dilué par trois fois afin d'être adapté à la corpulence des plus petits. Depuis la semaine dernière, les enfants les plus fragiles ont pu se faire vacciner face au Covid-19. Dès mercredi, ce sera au tour du reste des 5 et 11 ans, à condition, pour les professionnels de santé, d'être en capacité d'administrer les vaccins. Ce qui n'est pas le cas partout.

"J'ai la possibilité d'obtenir les vaccins au cabinet, mais nous avons un problème logistique sérieux puisque nous avons toutes les épidémies hivernales qui font doubler, voire quadrupler le nombre de patients par rapport à d'habitude. Donc, nous n'avons pas tout le personnel", explique Anne-Sylvestre Michot-Cottias, pédiatre et membre du Groupe de recherche clinique en épidémiologie du Val-de-Marne, au micro d'Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Vaccination des enfants : 68% des parents y sont opposés, selon un sondage

Maillons de la chaîne de transmission

"Vous savez, quand vous ouvrez un vaccin, vous devez vacciner environ une dizaine d'enfants, donc, en pratique, on ne peut pas le faire pour le moment." Malgré ces problèmes logistiques, pour la pédiatre, la vaccination des enfants reste une nécessité. "Ils font partie de la chaîne de transmission alors qu'au départ, initialement, ce n'était pas du tout le propos. Mais les nouveaux variants s'avèrent plus contagieux pour les enfants."

>> LIRE AUSSI - Vaccination des 5-11 ans : le Comité d'éthique approuve, mais à quelles conditions ?

En...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles