Covid-19 : le vaccin russe Spoutnik V convoité par l’Union européenne

Le vaccin russe Spoutnik V a suscité la méfiance de tous avant d'être au coeur de toutes les convoitises. Le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Josep Borrell, en visite à Moscou vendredi 5 février, a employé de nombreux superlatifs pour qualifier le vaccin. "Je voudrais féliciter la Russie pour ce succès, c’est une bonne nouvelle pour l’humanité", a-t-il notamment déclaré. Confrontée à des difficultés d’approvisionnement en vaccins, l’Union européenne est prête à étudier toutes les possibilités. Le changement de ton a commencé après la parution durant la semaine d’une étude indépendante de la revue scientifique britannique The Lancet, qui le qualifie de "sûr et efficace à 92%". Plusieurs semaines avant une validation Mardi Emmanuel Macron s’est déclaré ouvert à son utilisation, si la Russie dépose un dossier d’homologation à l’Europe. "Ce n’est pas une décision politique, mais scientifique", explique-t-il. En cas de demande de mise sur le marché européen, l’étude du dossier pourrait prendre de longues semaines. "Il faut que l’Union européenne investigue ce qui se passe en Russie, vérifie la qualité des matières premières, la qualité des usines de production, et il faut d’ailleurs qu’il y ait une usine de production en Europe", nuance Damien Mascret, journaliste et médecin, sur le plateau de France 2.