Covid-19 : le vaccin d'AstraZeneca suscite-t-il aussi la méfiance de nos voisins européens ?

franceinfo
·1 min de lecture

La méfiance s'est installée. Cinquante personnes vaccinées lors d'une campagne de grande ampleur à Nice (Alpes-Maritimes) avec 4 000 doses disponibles, des médecins qui jettent l'éponge devant le manque d'engouement du public... En France, la défiance envers le vaccin du laboratoire AstraZeneca reste forte, malgré les avis des autorités sanitaires qui assurent que les bénéfices demeurent largement supérieurs aux risques d'effets secondaires graves. Nos voisins européens partagent-ils les réticences des Français ?

En Espagne, les doutes sur le vaccin d'AstraZeneca ont fait chuter les rendez-vous de vaccinations, rapporte la télévision publique TVE (en espagnol). Dans la région de Madrid, le 9 avril, seules 10 800 personnes se sont ainsi présentées à leur rendez-vous, sur 29 000 injections programmées. Le gouvernement a lancé une campagne #YomeVacunoSeguro ("Je me fais vacciner à coup sûr") pour inciter les Espagnols à honorer les rendez-vous, quel que soit le vaccin. Silvia Calzón, secrétaire d'Etat à la Santé, a rappelé que "sans aucun doute, les vaccins nous donnent un horizon d'espoir après une année si difficile".

Les Allemands dubitatifs, pas les Italiens

En Allemagne, plus de la moitié de la population considère le vaccin d'AstraZeneca comme peu sûr, selon un sondage YouGov cité par la Deutsche Welle (en anglais). La Rhénanie du Nord-Westphalie dispose de stocks importants et peine parfois à les écouler. Pour rassurer la population, la chancelière allemande, Angela (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi