Covid-19 : comment va se dérouler le transfert de patients franciliens ?

·1 min de lecture

Des scènes vécues il y a un an vont se répéter : dans les jours qui viennent, des dizaines de patients vont être transférés d'un bout à l'autre de la France pour désengorger les hôpitaux surchargés. Le déplacement de patients franciliens vers la Nouvelle-Aquitaine est actuellement en discussion mais pose de nombreuses questions logistiques.

Plus de 1.000 malades du Covid-19 sont hospitalisés dans les services de réanimation d'Île-de-France, région qui inquiète le plus les autorités sanitaires à l'heure actuelle. Les projections font craindre une saturation des services dans les jours à venir. Pour libérer des lits, des transferts pourraient être organisés dès dimanche vers la Nouvelle-Aquitaine. Les acteurs de santé du sud-ouest étudiaient vendredi soir la possibilité d'organiser trois transferts par avion. Au total, l'Agence régionale de Santé évoque une soixantaine de patients franciliens à répartir entre les hôpitaux de Bordeaux, Limoges et Poitiers.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 13 mars

Problèmes logistiques

Certains pourraient être évacués par TGV médicalisés. Mais des détails logistiques restent à régler. "D'expérience, on sait que la mise en place d'un TGV sanitaire avec 24 patients nécessite 48 à 72 heures pour être totalement opérationnelle", explique François Braun, président du Samu urgence France. Il ajoute que le contexte est bien différent puisque l'activité ferroviaire était très limitée durant le premier confinement. "Il y a un an les trains ne roulaient plus, donc les voies étaient entièrement disponibles. Là, il va falloir s'intercaler dans cette activité ferroviaire." En résumé, de nombreuses problématiques locales apparaissent au moment d'organiser ces transferts.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Les hôpitaux ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :