Covid-19 : quand les vétérinaires s’occupent des vaccinations

Le docteur Jean-Claude Laurent est vétérinaire depuis 37 ans à Saint-Denis-en-Val (Loiret) et pour la première fois, il va faire une injection à un bipède. "Si c’est maintenant les bras qui manquent, moi je trouve tout à fait normal que l’on puisse donner un petit coup de main", confie-t-il. Dans ce vaccinodrome, d’autres vétérinaires ont déjà sauté le pas, ainsi que des pharmaciens et des sages-femmes. Des professions déjà formées "Toutes ces professions sont déjà formées durant leurs années d’études. Après cela peut être de la remise à niveau pour les personnes retraitées qui n’ont pas vacciné depuis longtemps", indique Adrien Thevelein, chargé de mission pour la Fédération française des sauveteurs-secouristes. Face à ce néophyte, ce patient est malgré tout en confiance. "Il a fait cela de manière très professionnelle et je n’ai pas plus de douleurs, je pense, que si cela avait été un médecin ou une infirmière", précise un patient. Depuis fin mars, la Haute autorité de santé autorise les vétérinaires et pharmaciens à injecter le vaccin contre le Covid-19. Un vivier de plus de 250 000 professionnels de santé bienvenus dans cet lutte contre le virus.