Covid-19 : Véran redoute une nouvelle hausse des hospitalisations

·1 min de lecture

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a affirmé dimanche que la France se trouvait "au départ d'une nouvelle vague" épidémique de Covid-19, en raison du variant Delta. Selon lui, la "charge hospitalière" devrait s'en ressentir prochainement, avec "une augmentation des cas graves et des hospitalisations".

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a affirmé dimanche que la France se trouvait "au départ d'une nouvelle vague" épidémique de Covid-19, redoutant une répercussion prochaine sur les hôpitaux, faute d'une vaccination suffisante. "Nous sommes au départ de quelque chose qui ressemble à une vague épidémique", en raison de la propagation du variant Delta, un "ennemi nouveau parce que beaucoup plus contagieux", a déclaré le ministre sur Radio J.

Déjà une "hausse" de l'activité de SOS médecins

"La charge hospitalière pour l'instant n'augmente pas, mais il va se passer la même chose que l'été dernier, c'est-à-dire que les jeunes vont contaminer les moins jeunes, et, parce que tout le monde n'est pas vacciné, vous allez avoir une augmentation de la pression sanitaire, une augmentation des cas graves et des hospitalisations", a développé Olivier Véran. Selon lui, une "petite hausse" de l'activité de SOS médecins, notamment en Ile-de-France, en est un premier signe.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Coronavirus : la météo estivale peut-elle ralentir le variant Delta ?

> Covid-19 : la France se met aussi aux cadeaux pour inciter à la vaccination

> Une étude dresse le portrait des anti-vaccins en France

> Covid : les pays qui ont fait l'inverse de nous "ont été meilleurs sur tous les fronts"

> Coronavirus : pourquoi un test PCR peut-il être positif un mois après une infection ?

>Covid-19 : tout ce qu’il faut savoir sur le pass sanitaire européen

Les près de 4.700 cas enregistrés samedi "po...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles