Covid-19 : comment les usines françaises se joignent à l'effort européen pour produire des vaccins

franceinfo
·1 min de lecture

La France n'a pas encore trouvé sa formule de vaccin contre le Covid-19, après les déboires rencontrés par le groupe Sanofi. Mais le pays de Pasteur participe tout de même aux efforts visant à produire en Europe les différents vaccins autorisés sur le marché. A Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir), mercredi 7 avril, le groupe Delpharm va commencer à remplir des flacons de Comirnaty, le vaccin développé par Pfizer et BioNTech.

>> Covid-19 : retrouvez toutes les informations dans notre direct

Son directeur général délégué, Stéphane Lepeu, a détaillé au magazine Challenges (article abonnés) la mission des 300 salariés du site : remplissage, contrôle, conditionnement et congélation. Cela passe notamment par l'achat de "55 congélateurs et cinq tonnes de glace carbonique" pour assurer "l'expédition à -70 °C de chaque lot".

Six usines bientôt mobilisées en France

Même mobilisation à Chenôve (Côte-d'Or), où l'usine CordenPharma fabrique déjà l'un des composants du vaccin de Moderna – dits "précurseurs de lipides". Ces molécules sont indispensables pour "encapsuler" les brins d'ARN et leur permettre d'entrer dans les cellules, où ils pourront guider la synthèse de l'antigène, la fameuse protéine S. Le site français expédie ensuite son produit dans un site basé au Colorado (Etats-Unis), où la réalisation des capsules lipidiques est achevée. "Ensuite, elles sont envoyées à notre client Moderna", explique Yves Michon, président du groupe CordenPharma Chenôve, à France 3 Bourgogne (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi