Covid-19 et trouble neurologique, Osiris-Rex et changement climatique : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 7 avril 2021 : un tiers des anciens patients du Covid souffrent d'un trouble neurologique ou psychiatrique, Osiris-Rex effectue un dernier tour avant de revenir vers la Terre et le nombre d'orages touchant l'Arctique risque d'augmenter.

L'actualité scientifique du 7 avril 2021, c'est :

En santé : .

  • Le diagnostic a lieu dans les six mois après l'infection, et les troubles principaux sont l'anxiété et les troubles de l'humeur.

  • Le risque est accru pour les patients hospitalisés pour Covid-19 sévère.

  • Les troubles sont souvent chroniques ou récurrents : l'impact du Covid-19 pourrait perdurer pendant de nombreuses années.

En espace : .

  • Le 20 octobre 2020, la sonde Osiris-Rex a prélevé des échantillons du sol de l'astéroïde Bennu.

  • Au lieu de retourner directement vers la Terre après l'opération, la Nasa a décidé de lui faire faire un dernier tour de l'astéroïde pour y constater des changements à sa surface dus à la récolte d'échantillons.

  • Le voyage de retour devrait durer deux ans, mais la sonde ne reviendra pas sur la Terre : elle y larguera sa capsule d'échantillons le 24 septembre 2023.

En nature : .

  • Il existe un lien entre les facteurs climatiques et la présence d'orages qui augmente dans les régions les plus au nord de la planète.

  • Si le changement climatique poursuit sa tendance, la présence de foudre pourrait augmenter de 100% d'ici la fin du siècle dans les forêts boréales de haute latitude et dans la toundra arctique.

  • Les orages pourraient conduire à de graves incendies, accélérant la fonte du permafrost et transformant les forêts de la toundra en forêts sombres, qui tendent à réchauffer l'atmosphère.

En fondamental : .

  • Lors du brassage de la bière, une quantité importante de déchets et générée : les "drêches", restes de céréales germées, riches en protéines et en fibres.

  • Une nouvelle technique a été développée pour séparer et extraire les fibres et les protéines de ces drêches.

  • Les protéines seront utilisées comme protéine alternative dans l'alimentation, et les fibres serviront de biocarburant.

En high-tech : .

  • Le Massachussetts Institute of Technology a découvert des erreurs d'étiquetage dans les bases de données utilisées pour entraîner les algorithmes d’intelligence artificielle.[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi