Covid-19 : trois signes qui laissent penser qu'un Noël confiné n'est pas exclu

franceinfo
·1 min de lecture

Difficile de se projeter sur les fêtes de fin d'année : les ministres éludent la question du prolongement du confinement. Un point d'étape doit être fait le 12 novembre.

Y aura-t-il des fêtes de famille à Noël ? A six semaines des vacances de fin d'année, la question n'est pas tranchée. Le président de la République, Emmanuel Macron, a averti que le reconfinement, entamé le 30 octobre pour juguler l'épidémie de Covid-19, durerait au minimum quatre semaines. En revanche, aucune date de fin n'est évoquée pour l'instant, avant le point d'étape prévu jeudi 12 novembre. Mais plusieurs indices laissent entendre que les restrictions de circulation pourraient se prolonger au mois de décembre. Passage en revue.

Le ministre de la Santé "ne fait pas de pronostic"

Premier signe : l'extrême prudence d'Olivier Véran. Invité de France Inter dimanche 8 novembre, le ministre de la Santé a annoncé que les premières mesures prises "ont permis d'avoir une forme de ralentissement de la progression de l'épidémie, mais [qu']il est trop tôt pour juger de l'effet du reconfinement". La situation sanitaire est toujours inquiétante. La pression sur les services de réanimation est encore montée dimanche avec l'admission de 323 nouveaux patients en 24 heures, pour un total de plus de 4 500, selon Santé publique France.

Le ministre s'est gardé de toute annonce : "On a envie de faire Noël en famille, dans la joie, évidemment. On a envie de pouvoir le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi