Covid-19 : les trois erreurs de l'Europe dans la course à la vaccination

franceinfo
·1 min de lecture

Les reproches pleuvent sur la stratégie vaccinale de l'Europe contre le Covid-19. Alors que le nombre de contaminations explose à nouveau sur le continent, les chiffres de la vaccination traînent. Au 22 mars, l'Union européenne a administré au moins une dose de vaccin à près de 14% de sa population, selon les données récoltées par Our world in data, contre 39% aux Etats-Unis et 45% au Royaume-Uni.

L'UE, engluée dans ses difficultés d'approvisionnement en vaccins, a prévu de hausser le ton contre les laboratoires lors du sommet européen du jeudi 25 mars. Des protestations qui feront difficilement oublier les erreurs accumulées depuis plusieurs mois.

1Elle a manqué d'ambition sur les vaccins

Le retard pris par les Vingt-Sept est lié à un échec politique, a regretté à demi-mot Emmanuel Macron dans une interview diffusée le 24 mars par la télévision grecque ERT. "On n'est pas allé assez vite, assez fort là-dessus", a-t-il déclaré en estimant que l'Union européenne "est un peu un diesel". L'Europe a pensé à tort que l'élaboration d'un vaccin prendrait plus de temps, a reconnu le président français. "On a sans doute moins rêvé aux étoiles que certains autres. (...) On a eu tort de manquer d'ambition."

Un manque de clairvoyance qui contraste avec la mobilisation générale d'autres pays. Au printemps 2020, Donald Trump annonçait un vaccin avant la fin de l'année. Une annonce prise avec un peu de condescendance sur le Vieux Continent. "Personne de sérieux ne me dit qu'avant la fin (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi