Covid-19 : le travail des enfants s’est intensifié dans les pays pauvres

·1 min de lecture
Cette étude a été menée auprès de 81 enfants âgés de 8 à 17 ans, au Ghana, au Népal et en Ouganda, indique « The Guardian » mercredi 26 mai 2021.

Photo d'illustration (Népal).
Cette étude a été menée auprès de 81 enfants âgés de 8 à 17 ans, au Ghana, au Népal et en Ouganda, indique « The Guardian » mercredi 26 mai 2021. Photo d'illustration (Népal).

« J'ai commencé à travailler parce que nous étions si mal lotis. » Le témoignage de Florence, 13 ans, ne fait pas exception dans les pays les plus pauvres du monde. En effet, la crise sanitaire du Covid-19 a eu des effets non négligeables sur la qualité de vie de ces enfants. Selon un rapport publié par l'Initiative pour les droits sociaux et économiques en Ouganda, et Friends of the Nation au Ghana, de plus en plus de mineurs effectuent un travail dangereux, précaire, pendant de longues heures et avec de bas salaires à la clé. Cette étude a été menée auprès de 81 enfants âgés de 8 à 17 ans, au Ghana, au Népal et en Ouganda, indique The Guardian mercredi 26 mai 2021.

Les fermetures des écoles pendant les confinements de certains pays ont conduit aux pertes de revenus de nombreux ménages et à la violence domestique. « Le principal moteur est la situation économique à laquelle tant de familles sont confrontées parce qu'ils ont perdu leur emploi, ils ont perdu des revenus. Les confinements dans de nombreux pays ont vraiment porté un coup », déplore Jo Becker, directrice de Human Rights Watch (HRW), citée par nos confrères. Et de donner quelques détails sur ce que leur ont raconté les jeunes personnes interrogées : « Certains des enfants à qui nous avons parlé ont déclaré que leurs parents avaient contracté des prêts, s'endettaient, et ont donc ressenti une pression pour travailler afin d'aider leur famille à répondre à leurs besoins. »

Jo Becker exhorte les gou [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles