Covid-19 : "Nous sommes en train de sacrifier deux générations", estime le philosophe André Comte-Sponville

"Ce qui m'inquiète, c'est combien de milliers d'étudiants sont en train de rater leurs études ? Tous ne reprendront pas, certains seront découragés." Le philosophe André Comte-Sponville était l'invité, vendredi 2 avril, de l'émission "Votre Instant politique" sur franceinfo, pour la publication de son livre Que le meilleur gagne !. Dans la crise sanitaire liée au Covid-19, "on est en train de sacrifier deux générations à la santé de leurs parents et de leurs grands-parents", s'est emporté le philosophe. Le "distanciel" ne vaut pas "la présence réelle" "Je me fais beaucoup plus de souci pour le gamin de 20 ans qui rate ses études que pour son grand-père de mon âge ou de 80 ans", a-t-il justifié, avant de s'attaquer aux cours à distance. "Ceux qui croient que le distanciel remplace le présentiel, ce que mon ami Denis Moreau, prof à Nantes, appelle 'la présence réelle', n'ont rien compris à ce qu'est l'enseignement", étrille-t-il, après avoir évoqué également le risque suicidaire chez les jeunes.