Covid-19 : tour de vis dans les aéroports français

Les voyages depuis ou vers des pays extérieurs à l’Union européenne sont désormais interdits, sauf motif impérieux. La règle est entrée en vigueur dimanche 31 janvier à minuit. À l’aéroport de Roissy, les voyageurs doivent présenter, en plus de leur carte d'identité et d’un test PCR négatif, un document sur lequel figurent les 11 motifs qui permettent de voyager à l’extérieur de l’Union européenne. Il faut également se munir d’attestations complémentaires comme des certificats médicaux ou professionnels. Certaines personnes sont venues sans attestation, mais l’aéroport peut en fournir, précise la journaliste de France Télévisions Claire Sergent, en duplex depuis l'aéroport, lundi matin. “Pas de clémence” À l'aéroport, le mot d’ordre est : “pas de clémence”. “On ne nous a pas demandé d’être cléments. On applique cette nouvelle réglementation. Tout le monde a relativement bien été mis au courant depuis deux jours”, explique Julien Gentile, directeur de la police aux frontières de Roissy (Val-d'Oise) et du Bourget (Seine-Saint-Denis).