Covid-19 : un tiers des patients guéris développent un trouble neurologique ou psychiatrique

·2 min de lecture

34% des patients remis d'un Covid-19 développent un trouble neurologique ou psychiatrique dans les six mois suivant l'infection, conclut une étude britannique sur plus de 200.000 patients. Leur gravité est variable, et peut augmenter dans les cas de Covid sévère.

34% des convalescents du Covid-19 ont reçu un diagnostic de trouble neurologique ou psychiatrique dans les six mois suivant l'infection, conclut une étude britannique sur plus de 230.000 personnes. Ces troubles vont de l'anxiété à la démence, observent les chercheurs dans , avec un risque d'autant plus important que la maladie a été grave.

Des troubles neurologiques connus

"Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le 11 mars 2020, nous nous sommes inquiétés du risque accru de troubles neurologiques chez les survivants", exposent les auteurs dans la publication. , problèmes de mémoire et engourdissements font partie des symptômes neurologiques observés chez les patients atteints de Covid-19. Les chercheurs se sont rapidement rendus compte que le virus , et plus précisément , parfois jusqu'à , voire une démence ou une .

Avec plus d'un an de recul sur les premiers malades occidentaux, les chercheurs de l'Université d'Oxford (Angleterre) ont utilisé les données du réseau américain TriNetX, qui comprend les dossiers de plus de 81 millions de personnes. Parmi elles, les chercheurs se sont penchés sur 236.359 patients qui ont eu le Covid-19 et en ont guéri, et les ont comparées à plus de 100.000 personnes remises de la grippe, et plus de 230.000 ayant souffert de n'importe quelle infection respiratoire (y compris la grippe) à l'exception du Covid-19.

Un tiers des patients Covid-19 développent des troubles neurologiques ou psychiatriques

Résultat, 34% des patients sortant d'un Covid-19 étaient diagnostiqués d'un trouble neurologique ou psychiatrique dans les six mois suivants l'infection. Pour 13%, c'était leur premier diagnostic de ce type. Les diagnostics les plus fréquents suite à un Covid-19 étaient les troubles de l'anxiété (17% des patients), les troubles de l'humeur (14%), les troubles liés à l'abus de substances (7%) et l'insomnie (5%). L'incidence des résultats neurologiques était plus faible, notamment 0,6 % pour les hémorragies cérébrales, 2,1 % pour les accid[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi