Covid-19: la Thaïlande ferme les discothèques et les salons de massage à Bangkok

·2 min de lecture

Pays souvent cité en exemple pour l'efficacité de sa lutte contre la Covid-19, la Thaïlande a annoncé la fermeture des bars, discothèques et salons de massage de sa capitale, Bangkok.

Les bars, discothèques et restaurants vont fermer samedi et la vente d'alcool va être interdite à Bangkok en vertu d'une série de mesures adoptées pour contenir la hausse des cas de coronavirus en Thaïlande.

Si le royaume a été le premier pays à repérer un cas d'infection en dehors de la Chine au début de 2020, il avait été jusqu'à novembre relativement épargné par la pandémie avec un peu plus de 4.000 cas et 60 morts signalés.

Mais l'apparition de cas sur le plus grand marché de fruits de mer de Thaïlande le mois dernier a provoqué une flambée soudaine des cas d'infections, détectées dans 53 des 77 provinces du royaume. Samedi, le nombre de contaminations avait bondi à plus de 7.300 cas.

Lire aussi : Lutte anti-covid : la Thaïlande mène la danse

A Bangkok, où plus de 2.600 cas ont été détectés, les autorités municipales ont réagi rapidement et décrété un confinement partiel, qui prend effet samedi.

Les bars et boîtes de nuit, les lieux où se produisent combats de boxe et de coqs et les salons de massage, de beauté et les salles de gym font partie des commerces touchés par ces restrictions.

La capitale a annoncé vendredi que les écoles publiques seraient fermées pour deux semaines.

"Nous ne voulons pas utiliser de mesures extrêmes comme un confinement ou un couvre-feu mais nous avons besoin d'un remède plus fort pour freiner cette nouvelle vague", a déclaré Taweesin Visanuyothin, porte parole du groupe de travail thaïlandais sur le Covid-19.

Des mesures de restriction et de fermetures sont attendues dans tout le pays à partir du 4 janvier jusqu'au 1er février, a-t-il indiqué, afin de laisser un sursis de deux jours pour permettre aux commerçants de s'y préparer.


Lire la suite sur Paris Match