Covid-19 : bon élève, la Thaïlande face à une reprise de l'épidémie

·2 min de lecture

La Thaïlande, jusque-là plutôt épargnée par la crise du Covid-19, subit depuis mi-mai une hausse massive des contaminations. À Bangkok, épicentre de cette nouvelle vague, plus de 70 clusters ont été recensés. Parmi eux, un grand nombre de camps de travailleurs migrants et les prisons, surpeuplées.

"Si on reste fermés un mois de plus, on ne tiendra pas." Pourtant relativement épargnée par les premières vagues de l'épidémie, la Thaïlande fait face, depuis mi-mai, à une hausse massive des contaminations au Covid-19.

Plus de 20 000 cas par jour y sont actuellement recensés et le nombre de décès s'accélère : près de 70 % du total des décès depuis le début de la pandémie ont été enregistrés depuis un mois.

À Bangkok, épicentre de cette nouvelle vague, plus de 70 clusters ont été recensés. Parmi eux, un grand nombre de camps de travailleurs migrants et les prisons, surpeuplées. "On a tous attrapé le Covid-19 à l'intérieur. Beaucoup avaient des symptômes. Autour de moi, ça commençait à tousser, à avoir de la fièvre", raconte un ancien détenu, interrogé par France 24. Et de poursuivre : "une fois testés positifs, on nous a entassés dans un bâtiment à l'écart, on était une cinquantaine."

Campagne de vaccination à la traîne

Face à cette flambée de l'épidémie, de nombreuses voix se font entendre critiquant la lenteur de la stratégie de vaccination du gouvernement et exprimant des inquiétudes concernant les approvisionnements. Depuis le début de l'année, la Thaïlande n'a vacciné qu'environ 5 % de sa population, bien moins que certains de ses voisins comme le Cambodge ou le Laos, pourtant moins riches.

>> À lire aussi : Polémique royale autour de la vaccination en Thaïlande

Le royaume prévoit d'administrer quelque six millions d'injections en juin, en se concentrant initialement sur Bangkok, où la troisième vague a commencé et l'île touristique de Phuket, dans l'espoir de pouvoir y accueillir de nouveau les touristes dès juillet.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles