Covid-19 : un test pour surveiller l'immunité du vaccin

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Coronavirus Covid-19 Protection and Vaccine. Doctor drawing up solution from vaccine bottle and filling syringe injection for patient vaccination in medical clinic, Coronavirus in background

En Angleterre, un chercheur a développé une technologie pouvant être utilisée comme test d'anticorps à domicile.

La France accélère sa campagne de vaccination contre le Covid-19. Au micro de RTL, le ministre de la Santé a annoncé l’autorisation de la vaccination des personnes âgées de 75 ans et plus qui ne sont pas hébergées en Ehpad avant la fin du mois de janvier. Olivier Véran a également annoncé l'élargissement de la vaccination aux pompiers et aux aides à domicile de plus de 50 ans. Le gouvernement va aussi permettre "dans les prochains jours" aux Français qui souhaitent être vaccinés de s'inscrire pour prendre rendez-vous, a également indiqué le ministre de la Santé sur RTL.

Covid-19 : face à la lenteur de la campagne de vaccination, l'exécutif promet une accélération

Alors que de nombreux pays ont commencé la vaccination, la surveillance de l'immunité s’avère cruciale pour déterminer si le vaccin est efficace et pendant combien de temps. Ainsi, Benjamin Larimer, chercheur à l'Université de l'Alabama à Birmingham (Angleterre), a développé une technologie pouvant être utilisée comme test d'anticorps à domicile. Cette méthode permet de déterminer si les individus sont protégés durablement contre le virus. Précisément, ce test identifie les anticorps neutralisants - ceux qui empêchent le virus d'infecter les cellules.

Vers un test peu coûteux

Les tests d'anticorps les plus largement utilisés aujourd'hui n'identifient pas spécifiquement les anticorps neutralisants. Selon Benjamin Larimer, les tests actuels utilisent une approche large pour localiser les anticorps. Les tests actuels peuvent confondre les anticorps avec d'autres virus (comme ceux du rhume), ce qui peut conduire à des résultats faussement positifs. Dans le détail, pour élaborer ce nouveau test, le scientifique a décomposé le virus en petits morceaux pour identifier les emplacements exacts où les anticorps se sont attachés au virus.

Covid-19 : des tests antigéniques aux péages pour dépister les vacanciers sur le retour

Ce test a permis de détecter 20% de cas positifs de plus que le test d'anticorps clinique standard. “Le but de chaque vaccin est d'amener le corps à produire des anticorps, qui servent de première ligne de défense contre le virus”, a expliqué Benjamin Larimer. Et d’ajouter : “Les tests qui détectent spécifiquement ces anticorps peuvent être utilisés pour mesurer si un vaccin fonctionne et peut-être prédire combien de temps sa protection durera”. Grâce à son dispositif, le chercheur espère mettre au point un test peu coûteux et facile à utiliser.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :