Covid-19 : le test PCR est-il plus efficace s’il est réalisé l’après-midi ?

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Close-up of young man getting PCR test at doctor's office during coronavirus epidemic.

Des chercheurs assurent qu'il serait préférable de réaliser son test PCR vers 14 heures pour un résultat optimal. Explications.

Et s’il existait une "bonne heure" pour faire son test PCR ? C’est en tout cas ce que suggère une récente étude. En effet, des chercheurs assurent que l'excrétion virale serait plus importante l'après-midi et que c’est donc à ce moment-là qu’il serait le plus judicieux de réaliser son test.

Au Royaume-Uni, les élèves des collèges et des écoles secondaires doivent passer deux fois par semaine des tests pour surveiller les taux d'infection et identifier rapidement les cas de Covid-19. Cette étude, relayée par The Guardian et qui n’a pas encore été validée par la communauté scientifique, suggère que les tests Covid-19 peuvent être moins susceptibles de donner des résultats faussement négatifs s'ils sont réalisés en début d'après-midi, par rapport à d'autres moments de la journée.

Candace McNaughton du Vanderbilt University Medical Center à Nashville (États-Unis) et ses collègues ont examiné les résultats de 30 000 tests basés sur un test PCR effectué dans la région de Nashville entre mars et juin de l'année dernière. Les scientifiques ont trouvé une double variation dans la proportion qui a donné un résultat positif sur la journée, avec un pic vers 14 heures.

Des études menées sur le virus de la grippe

Pour expliquer ces résultats, les chercheurs avancent une explication. Ils suggèrent l’existence d’une augmentation de l'excrétion virale en début d'après-midi en raison des fluctuations "circadiennes" quotidiennes du système immunitaire. Évidemment, il n’est pas possible d’exclure la possibilité que cela soit dû à différents groupes testés à différents moments de la journée. Des études sur d'autres virus, comme la grippe, ont également indiqué que les symptômes et l'excrétion virale d'un individu peuvent varier pendant une journée.

Il est également possible que d'autres variations physiologiques, comme les sécrétions nasales, au cours de la journée puissent interférer avec la quantité de virus collectée sur les prélèvements de nez et de gorge, a expliqué au Guardian le Dr Rachel Edgar, virologue à l'Imperial College de Londres. Pour les auteurs, le moment choisi pour les tests peut être particulièrement important pour les tests antigéniques rapides comme ceux réalisés par les écoliers et leurs familles.

Ce contenu peut également vous intéresser :