Covid-19 : tensions entre les pays de l'UE sur la répartition de 10 millions de doses de vaccin

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

La solidarité en difficulté. Les pays membres de l'Union européenne (UE) se sont déchirés, jeudi 1er avril, sur la répartition de dix millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. Un accord a été trouvé en fin de journée "sur une solution ponctuelle" et il "permet une expression significative de la solidarité par la distribution de près de 3 millions de vaccins aux Etats membres qui en ont le plus besoin", a annoncé la présidence portugaise de l'UE.

>> Retrouvez dans notre direct les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 et la campagne de vaccination

La proposition de compromis préparée par le Portugal prévoyait au départ de répartir au prorata de la population sept millions de doses et de partager trois autres millions de doses entre cinq pays en difficultés. Mais l'Autriche, la Slovénie et la République tchèque ont exigé et vont recevoir leur prorata des 10 millions de vaccins.

Dix-neuf pays ont en revanche accepté de témoigner leur solidarité avec la Bulgarie, la Croatie, l'Estonie, la Lettonie et la Slovaquie. Ces cinq pays vont recevoir leur part des 10 millions de vaccins et se partager 2 854 654 doses accordées par leurs partenaires. L'Allemagne, la Belgique, Chypre, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Roumanie et la Suède se partageront donc 6,66 millions de doses du vaccin.

"Manque de solidarité (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi