Covid-19 : les temps forts de la semaine du 30 mars 2021

·2 min de lecture

Chaque semaine, Sciences et Avenir fait le point sur l’épidémie de Covid-19, au niveau scientifique, national et international. Le point du 30 mars 2021.

Les chiffres de la semaine

4.554.683 cas confirmés de Covid-19 (+9.094 cas depuis la veille).

94.983 décès cumulés depuis le début de l’épidémie (+362 depuis les dernières 24 heures).

12.758 nouvelles hospitalisations sur les 7 derniers jours dont 2.739 admissions en soins critiques.

7.798.091 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin à la date du 28 mars 2021.

Sciences

Covid-19 : après hospitalisation, des effets à long terme chez un malade sur trois

Après une hospitalisation pour Covid-19, au moins un malade sur trois voit sa santé affectée de façon durable, avec des atteintes à différents organes et des problèmes d'ordre psychologique, montre . Cet article, qui dresse la synthèse de différents travaux de recherche publiés récemment sur le sujet, pointe l'épuisement, l'essoufflement, l'anxiété, la dépression et les troubles du stress post-traumatique comme les symptômes les plus fréquents chez les patients atteints de "Covid long". "Etant donnés les millions de personnes infectées par le Sars-CoV-2 dans le monde, le fardeau à long terme sur la santé physique, cognitive et mentale reste devant nous. Nous ne détectons sans doute que la pointe de l'iceberg", a expliqué à l'AFP l'auteur principal de l'article, Kartik Sehgal, oncologue médical et enseignant à la faculté de médecine de Harvard.

Covid-19 : chats et chiens doivent-ils craindre le variant anglais ?

Mi-mars 2021, plusieurs cas d'animaux de compagnie présentant une infection au variant anglais ont été signalés par une université texane et une étude parue en pré-publication. Ainsi, le 18 mars, des chercheurs de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), du Centre International de Recherche en Infectiologie et des membres du Ralph Veterinary Referral Centre (Royaume-Uni) révélaient dans leur étude (qui n'a donc pas encore été relue par un comité scientifique) une augmentation soudaine du nombre de chiens et de chats présentant une myocardite - une inflammation du muscle cardiaque pouvant conduir[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi