Covid-19 : les temps forts de la semaine du 13 avril 2021

·2 min de lecture

Chaque semaine, Sciences et Avenir fait le point sur l’épidémie de Covid-19, au niveau scientifique, national et international. Ce qu'il faut retenir au 13 avril 2021.

Les chiffres de la semaine en France

5.067.216 cas confirmés (+ 8.536 depuis la veille).

10.814.693 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin à la date du 11 avril 2021.

99.163 morts du Covid en France (+ 385 en 24 heures).

3.381 admissions en soins critiques dont 2.336 admissions en réanimation sur les 7 derniers jours.

20% des Français ont été infectés par le virus.

Sciences

Covid-19 : un tiers des patients guéris développent un trouble neurologique ou psychiatrique

34% des patients remis d'un Covid-19 développent un trouble neurologique ou psychiatrique dans les six mois suivant l'infection, conclut sur plus de 200.000 patients. Leur gravité est variable, et peut augmenter dans les cas de Covid sévère. Ces troubles vont de l'anxiété à la démence, observent les chercheurs dans The Lancet Psychiatry, avec un risque d'autant plus important que la maladie a été grave. Les chercheurs se sont rapidement rendus compte que le virus infectait le cerveau, et plus précisément les neurones, parfois jusqu'à provoquer un déclin cognitif, voire une démence ou une baisse de QI.

AstraZeneca : quel lien entre les thromboses et le vaccin ? Plusieurs théories émergent

Après de rares cas de thrombose survenus dans le monde à la suite d'une vaccination contre le Covid-19 avec le vaccin AstraZeneca, plusieurs théories émergent pour expliquer ces incidents. fait le point avec des spécialistes sur les théories les plus plausibles.

  • Une erreur au moment de l'injection ?

Pour tenter d'expliquer ces thromboses, ces caillots de sang qui viennent boucher une veine, le collectif Du côté de la Science avance que cette réaction pourrait être due à un problème lié à l'injection au moment de la piqûre : l'injection ratée ferait passer le contenu de la seringue directement dans le sang.

  • Un anticorps dirigé contre les plaquettes des patients

Le Pr Greinacher décrit une réaction du système immunitaire inappropriée face au vaccin et la compare à une pathologie dont il est un grand spécialis[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi