Covid-19 : il y a-t-il moins de problèmes de contaminations à l’école qu’en dehors ?

Le 2 mars dernier, alors que l’épidémie de Covid-19 continue de toucher la France, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a affirmé sur France Inter qu’il y avait moins de problèmes de contaminations à l’école qu’en dehors. Effectuées avant l’arrivée des variants du virus, deux études vont dans ce sens. Celle réalisée par le centre européen de prévention et de contrôle des maladies souligne que "lorsqu’une enquête épidémique a eu lieu, la transmission dans les écoles a représenté une minorité de tous les cas de Covid-19 dans le pays." Un nombre de cas positifs à l’école sous-estimé ? Les enfants sont le plus souvent asymptomatiques et donc moins testés. Le nombre de cas positifs à l’école pourrait donc être sous-estimé. Dans un avis rendu en octobre dernier, le Conseil scientifique confirme que les jeunes enfants seraient moins contagieux. En revanche, il affirme que les adolescents entre 12 et 18 ans "semblent avoir la même susceptibilité au virus et la même contagiosité vers leur entourage que les adultes". De son côté, l’épidémiologiste Catherine Hill déclare que "le virus, il passe d’une personne à l’autre et il se fiche complètement de l’âge de la personne".