Covid-19 : y a-t-il eu un effet Noël sur l'épidémie ?

Par Thibaut Déléaz
·1 min de lecture
Les repas de famille et les mouvements de population pour les fêtes pourraient contribuer à la diffusion du virus (photo d'illustration).

Le virus circulait toujours activement en France avant les fêtes, et les autorités craignaient que les repas de famille ne favorisent sa propagation.

Les repas de famille ont-ils contribué à diffuser le virus ? Dans son point épidémiologique hebdomadaire du 24 décembre, Santé publique France indiquait que « la situation, à la veille des fêtes de fin d'année, rest[ait] préoccupante, laissant craindre une reprise de l'épidémie dans les semaines à venir ». Une inquiétude partagée par le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, qui estimait au lendemain des fêtes, le 2 janvier dans Le JDD : « La tendance est préoccupante. »

Avant Noël, le taux d'incidence de l'épidémie avait augmenté, mais cela s'expliquait en partie par une forte augmentation du nombre de tests avant les fêtes. Dix jours après Noël, le nombre de cas quotidiens moyen (sur sept jours glissants) reste stable, à 13 720 cas le 3 janvier. Mais le nombre de tests réalisés a diminué : de plus de 500 000 tests par jour en moyenne la semaine précédant Noël, on est passé à 350 000 tests par jour en moyenne les quatre jours précédant le Nouvel An. Conséquence : le taux de positivité est reparti à la hausse. Tombé à 2,8 % à Noël, il est remonté à 5,2 % le 31 décembre, soit une situation similaire à celle de la mi-décembre.

Lire aussi Vaccinations anti-Covid : la France à la traîne

L'Est toujours très touché

De la même manière, le taux d'incidence ? le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants sur les sept derniers jours ? a légèrement baissé depuis Noël et est tombé à 123,8 le 27 décembre. Là encore, l'évolution de cet indicateur est à mettre [...]

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :