Covid-19 : le témoignage des passagers du Costa Magica, prisonniers du navire au début de l'épidémie

France 2
·1 min de lecture

En mars 2020, dans les Caraïbes, le navire de croisière Costa Magica avait à son bord 2 303 passagers. Plusieurs dizaines d'entre eux auraient déclaré des symptômes du Covid-19 ; dix en mourront. Sylvie Smirou a perdu son mari. Elle aussi est tombée malade sur le bateau. "Ils ont joué avec notre vie comme on joue à la roulette russe", déplore-t-elle. À l'époque, on en sait peu sur le coronavirus qui commence à se répandre dans le monde. Mais le lendemain du départ, des suspicions de cas de Covid-19 ont été émises. La première escale a été annulée, et ce ne sera pas la seule. Nadia Fatmi était aussi dans le navire avec sa fille. "On comprend qu'il se passe quelque chose mais on ne sait pas quoi précisément. Le staff de Costa se planque dans les bureaux. Toutes les informations nous arrivent de l'extérieur", confie-t-elle.

Le commandant refuse d'appliquer les ordres


Le 8 mars, un passager prend la photo d'un petit bateau, avec des hommes en combinaison blanche à son bord, s'approchant du Costa Magica. Les voyageurs apprendront par la presse, trois jours plus tard, qu'il s'agissait de médecins venus tester des malades dans le navire.

Une fois le Costa Magica présent au large de la Martinique, le préfet Stanislas Cazelles a envoyé au capitaine un message à diffuser aux passagers : il appelait alors au confinement des passagers dans les cabines après la découverte de deux cas positifs. "Ce message, on ne va pas nous le diffuser. Le commandant va refuser d'appliquer l'ordre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi