Covid-19 : syndicats et partenaires sociaux s'opposent au pass sanitaire en entreprise

·1 min de lecture

Le pass sanitaire sera-t-il bientôt obligatoire dans les entreprises pour contrer le Covid-19 ? C'est la question épineuse évoquée ce week-end par le ministre de la Santé, Olivier Véran. La question a été abordée ce lundi lors d'une réunion entre la ministre du Travail, Élisabeth Borne et les partenaires sociaux. Lionel Nataf, expert en protection sociale des salariés, était l'invité d'Europe Midi. Il a confirmé le casse-tête que représenterait l'instauration du pass sanitaire en entreprise. 

"La mise en oeuvre pratique pour les chefs d'entreprise ou les directions va être extrêmement compliquée parce qu'en fonction de la situation de telle entreprise ou des salariés de l'entreprise, cols blancs ou cols bleus, la capacité à être à la merci d'une sanction pour non-vaccination pose un problème", a affirmé l'invité d'Europe 1. Par ailleurs, "le chef d'entreprise n'a pas les moyens de contraindre un salarié, de lui suspendre son contrat de travail et de lui suspendre sa rémunération", a-t-il ajouté. 

Il y a en outre une différence d'applicabilité du pass sanitaire selon la profession souligne l'expert. "Il y a des activités qui sont clairement télétravaillables. Cela simplifie beaucoup de choses mais certaines (activités) ne sont pas télétravaillables", a-t-il expliqué.

>> LIRE AUSSI - Covid-19 : la vaccination des enfants doit-elle être obligatoire ou consentie ?

"Rien n'est acté"

L'hypothèse d'un pass sanitaire généralisé en entreprise a été abordée ce lundi avec les parte...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles