Covid-19 : suspension levée pour AstraZeneca, mais les doses de vaccin manquent toujours

Le vaccin d’AstraZeneca a été suspendu quelques jours, avant d’être de nouveau autorisé. La vaccination a alors pu reprendre, vendredi 19 mars. La Haute autorité de santé recommande néanmoins désormais de ne l'utiliser qu’à partir de 55 ans, contre 50 ans auparavant. Une pharmacienne parisienne a pu administrer dix doses, et n’a constaté aucune annulation malgré la suspension temporaire. Des stocks faibles et des livraisons qui se font attendre Mais la vaccination se fait toujours au compte-gouttes à cause du nombre de doses souvent limité. "Les patients sont très demandeurs", explique le Dr Laurent Boubotte, médecin généraliste de SOS Médecins à Marly-le-Roi (Yvelines). Les stocks restent faibles, comme le déplore un pharmacien de Bordeaux, le Dr François Martial. "Nous n’avons plus eu de livraison depuis 15 jours", avance-t-il. Environ six millions de Français ont reçu au moins une première dose tous vaccins confondus, mais selon un sondage Odoxa Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro, 56% des Français ne veulent pas être vaccinés avec le vaccin d’AstraZeneca.