Covid-19 : le virus peut survivre jusqu'à neuf heures sur la peau humaine

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Hand washing with water and soap, clean and protection from dirty, virus, bacteria

Les deux virus ont été complètement inactivés en 15 secondes par un désinfectant pour les mains contenant 80% d'alcool. Un geste à adopter au quotidien pour faire barrage au virus.

Si les chercheurs en apprennent toujours plus sur les symptômes du Covid-19 et travaillent autour d’un possible vaccin, ils continuent également leurs investigations pour dresser la carte d’identité du virus. Ainsi, selon une récente étude, le nouveau coronavirus peut survivre jusqu'à neuf heures sur la peau humaine. C’est quatre fois plus longtemps que la durée de vie du virus de la grippe sur les mains ou sur notre visage.

Cette étude, relayée par le DailyMail, a été réalisée par une équipe, de l'Université préfectorale de médecine de Kyoto (Japon). Selon les conclusions, la durée de survie du virus sur la peau peut aider à développer des approches pour prévenir la transmission par contact. Une nouvelle manière de prouver, à ceux qui en doutent encore, que le lavage des mains s’avère indispensable pour freiner la propagation du virus.

La stabilité du coronavirus lié au syndrome respiratoire aigu sévère (SARSCoV-2) sur la peau humaine reste inconnue, compte tenu des risques d'exposition virale chez l'homme”, ont écrit les auteurs. Avant de poursuivre : “Nous avons généré un modèle qui permet la reproduction en toute sécurité d'études cliniques sur l'application d'agents pathogènes à la peau humaine et élucidé la stabilité du SRAS-CoV-2 sur la peau humaine”. Pour parvenir à ces conclusions parues dans la revue Clinical Infectious Diseases, l'équipe a obtenu de la peau humaine à partir d'échantillons d'autopsie médico-légale. Les prélèvements ont été réalisés 24 heures après afin d’éviter les contaminations.

Un nettoyage des mains indispensable

Ces résultats indiquent que le SRAS-CoV-2 a une stabilité nettement plus élevée sur la peau humaine que celle du virus de la grippe”, ont écrit les auteurs. Lorsqu'il est mélangé à du mucus d'échantillons des voies respiratoires supérieures, le coronavirus a vécu environ 11 heures contre 1,69 heure pour le virus de la grippe. Les deux virus ont été complètement inactivés en 15 secondes par un désinfectant pour les mains contenant 80% d'alcool.

Des études ont montré que la transmission du covid-19 se produit en grande partie via des aérosols et des gouttelettes. Pourtant, les auteurs concluent : “Cette étude montre que le SRAS-CoV-2 peut présenter un risque plus élevé de transmission par contact que le virus de grippe car il est beaucoup plus stable sur la peau humaine. Ces résultats soutiennent l'hypothèse selon laquelle une bonne hygiène des mains est importante pour la prévention de la propagation du SRAS-CoV-2”, recommandent les auteurs.

Ce contenu peut également vous intéresser :