Covid-19 : la Suède renforce ses mesures sanitaires sans imposer un confinement

·2 min de lecture

La Suède, qui a mené une stratégie moins stricte qu'ailleurs contre le Covid-19, a voté vendredi une loi dotant temporairement le gouvernement de nouveaux pouvoirs contre l'épidémie, permettant notamment de fermer restaurants et commerces pour la première fois.

Les autorités suédoises ont renforcé, vendredi 8 janvier, les mesures de distanciation sociale, restreint davantage les rassemblements privés et déclaré être prêtes à fermer des entreprises si nécessaire, sans toutefois imposer un confinement pour lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19.

À partir du dimanche, les gymnases, les centres sportifs, les centres commerciaux et les piscines publiques devront limiter la fréquentation en fonction de leur taille. Les rassemblements privés seront limités à huit personnes, alors que jusqu'à présent, cela ne concernait que les rassemblements publics.

>> À lire : Covid-19 : face à une situation jugée "très grave", la Suède finit par conseiller le port du masque

"Aujourd'hui, le gouvernement ne s'est pas prononcé sur la fermeture d'entreprises, mais il est aussi prêt à prendre ce genre de décision", a déclaré lors d'une conférence de presse le Premier ministre Stefan Löfven. "Ce n'est pas quelque chose que nous prenons à la légère. La vie et la santé des gens sont en jeu", a-t-il ajouté.

Couvre-feu impossible

Stefan Löfven est sévèrement critiqué pour ne pas avoir agi plus tôt et de manière plus décisive, face à un nombre élevé de décès, surtout dans les maisons de retraite.

Le gouvernement dit être en partie paralysé par le manque d'outils juridiques permettant d'imposer des mesures sanitaires plus strictes comme celles adoptées par d'autres pays européens.

>> À lire : Covid-19 : pourquoi la Suède reconsidère sa stratégie basée sur l'immunité collective

Même après l'adoption de la nouvelle loi temporaire par le Parlement, le gouvernement ne pourra pas imposer de couvre-feu ou d'interdiction de déplacement à l'intérieur du pays.

Les autorité sanitaires ont fait état vendredi de 7 187 nouvelles contaminations en 24 heures. Le nombre de décès s'élève désormais à 9 433, soit un taux par habitant nettement supérieur à celui de ses voisins nordiques, mais inférieur à celui de nombreux pays européens qui ont opté pour le confinement.

Ce contenu peut également vous intéresser :