Covid-19 : pour soulager les hôpitaux, de plus en plus de cas sont suivis à domicile

·2 min de lecture

Minimes lors de la première vague au printemps, les hospitalisations à domicile sont désormais de plus en plus courantes. Avec un suivi attentif d'un généraliste et d'un infirmier, elles permettent de réduire un peu la pression qui s'exerce en ce moment sur les hôpitaux français.

Pascal Dureau est généraliste à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise. Depuis début septembre, il a suivi quelque 20 patients Covid, sans les faire passer par la case hôpital. Des patients pourtant souvent âgés présentant des symptômes importants, qui auraient inévitablement été hospitalisés en avril dernier. Alors que plus de 31.400 patients Covid sont actuellement hospitalisés en France, la prise en charge des patients à domicile permet d'enlever un peu de pression sur les services.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 11 novembre

"Il faut intervenir plus vite sur les complications"

"En terme médical, ce n’est pas très compliqué. Il faut intervenir de manière beaucoup plus précoce sur les complications. On se fait un peu des sueurs, mais on arrive quand même à les prendre en charge. J’ai une patiente sous assistance respiratoire qui a attrapé le Covid. Pour elle, je n’ai pas attendu, je l’ai tout de suite mise sous anticoagulants et sous cortisone. Elle s’en sort très bien", raconte-il au micro d'Europe 1.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

L'autre condition pour que l'hospitalisation à domicile fonctionne, c'est la présence d'un infirmier auprès du malade. Stéphane Delorme passe deux fois par jour chez ceux qu'il suit. "On surveille la tension, la saturation, le pouls, la température et puis l’oxygène. Cela fait des personnes en moins à l’hôpital, et c’est gérable", assure le praticien.

Une alternative ef...


Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :