Covid-19, sondages en berne, retour de Lula : Bolsonaro en plein cauchemar

·1 min de lecture

Fruit d'une gestion et d'une communication désastreuses concernant le Covid-19, le président brésilien voit sa cote de popularité fondre comme neige au soleil. Les sujets d'inquiétudes viennent de toute part. Du Paraguay voisin, où la rue réclame désormais la démission du président Benitez accusé de mauvaise gestion de la pandémie. En interne aussi, avec le retour de son ennemi juré sur la scène politique : Lula.

Depuis le 1er mars, les Brésiliens regardent incrédules leurs voisins paraguayens brûler les ministères et exiger la démission immédiate de leur président pour " mauvaise gestion de la pandémie ". Au journal télévisé brésilien, on suit tous les soirs, les manifestations monstres à Asunción, la capitale, on entend les protestataires se plaindre du peu de vaccins et de matériel hospitalier. Le Paraguay connait pourtant un taux de contaminations par habitant (48,3 pour 100 000 habitants) bien inférieur à celui du Brésil (128,12 pour 100 000 habitants), où l’épidémie de Covid-19 est désormais décrite comme " hors de contrôle " par les épidémiologistes. Le président paraguayen Mario Abdo Benítez n’a pourtant jamais dit à ses compatriotes " d’arrêter de geindre et de pleurer " comme l’a encore répété Jair Bolsonaro lorsque le pays a passé le seuil des 250 000 morts.La crainte que l'exemple paraguayen ne traverse la frontièreBenítez a bien mis un confinement en place et n’a pas considéré que l’économie devait passer avant la santé comme son voisin brésilien. Mais...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Covid-19 : la piste du virus échappé d'un laboratoire toujours d'actualité

Covid : faut-il tester avant de vacciner pour économiser les doses ?

Crise du Covid : "Mais de quoi se plaint-on à la fin ?"

Fini le Covid, oubliée la pauvreté : le vrai match du moment, c'est Harry et Meghan contre Elizabeth

Covid-19 : "Les liens entre virus et pollution sont de plus en plus probables"